Ciné Corner - 1 rue de l’école de médecine - 01.43.26.17.13 / 01.43.26.74.47|cinecorner@free.fr

10 ans déjà : Renaissance

C’était avant les Sin City : le Français Christian Volckman faisait avec Renaissance le pari de l’animation ultrastylisée en noir et blanc, mâtinée de film noir et de polar – en soi, un grand plongeon dans les territoires maudits du cinéma hexagonal, l’animation et le cinéma de genre.

7
Grâces lui soient rendus, tant son Renaissance traverse tranquillement les révolutions graphiques, techniques, et formelles : film unique, expérience à plus d’un titre, pour son spectateur comme pour ses concepteurs, le film de Christian Volckman devra acquérir, le temps passant, le statut d’œuvre hors normes, avatar idéal des essais formels de Roberto Rodriguez dans les finalement plutôt vides Sin City. Maîtrisant sans heurts l’art du récit futuriste et dystopique, Christian Volckman aurait, sans nul doute, aujourd’hui le statut des grands classiques du film noir, n’eut été son origine française : comme on se souvient de René Laloux, Jean Image, Jean-François Laguionie ou Paul Grimaud comme des artistes brillants, ayant transcendé le côté « enfantin » de l’animation – une erreur de jugement encore commune, malheureusement -, on se souviendra de Christian Volckman. Un peu de temps encore – et, avec de la chance, une redécouverte de son formidable Renaissance.

8

About the Author: